Ajuster la taille du texte Diminuer la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte

picto-collectivites LE BEGUINAGE SOLIDAIRE, UN ART DE VIVRE...

 

Le Béguinage Solidaire est un nouvel art de vivre proposé aux personnes désireuses de vivre « chez elles mais pas seules ».

Solution intermédiaire entre le domicile et l'établissement, nos béguinages sont financièrement accessibles au plus grand nombre.
 

Bien chez soi, bien ensemble !

Fotolia_49219590 ART DE VIVRE copains

 

Nous croyons fortement que vieillir peut être une période de la vie pleine de joie et de plénitude lorsque le vieillissement est bien accompagné et que nous disposons de l'ensemble des éléments essentiels à notre bien-être : un environnement adapté et sécurisé fait de rencontres et de partage.

Le Béguinage Solidaire vous propose un accompagnement professionnel rassurant dans un cadre de vie basé sur les principes de l'entraide et de la solidarité entre les habitants.
 

VOIR NOS BEGUINAGES ET RESERVER

 

Habiter chez soi, bien chez soi

« Habiter chez soi », seul ou à deux,  est une des notions centrales du Béguinage Solidaire. Cela signifie décider pour soi, être autonome dans ses choix et ses décisions. Chez nous, il n'y a pas de « résident », au sens que donne l'Académie française : « les résidents d'un foyer, d'une maison de retraite ; les résidents de la Cité universitaire », c'est-à-dire des personnes qui ne sont pas tout à fait chez elles. L'habitant « fait sa demeure ». Cela signifie qu'il est libre de son emploi du temps, qu'il s'absente à sa guise, reçoit ses amis ou sa famille à son rythme. 

En conséquence, l'habitant doit accepter de continuer à être responsable de lui, « acteur de sa vie » comme nous le disons souvent. Cette liberté et cette responsabilité exercées sont des conditions du bien vieillir. Le rôle de la personne salariée est d'accompagner les habitants, pas de les prendre en charge; ce qui les priverait de leur autonomie. Nous reviendrons sur cette notion importante dans une prochaine fiche de présentation. 

Décider pour soi, cela veut dire que vous êtes entièrement libre de choisir tel ou tel service d'aide à domicile ou d'aide à la personne. Que vous conservez le même service infirmier que dans votre logement actuel. Cela veut dire que vous choisissez aussi librement de partager avec d'autres habitants du Béguinage Solidaire un même service d'aide. Nous intervenons uniquement dans votre choix  si vous le souhaitez ou si vous rencontrez une difficulté particulière. 

De cette façon, vous utilisez les services d'aide extérieurs, quand vous en avez besoin ou envie. Pas plus et en fonction de l'évolution de vos attentes dans un modèle totalement adaptable. Vos dépenses sont ainsi gérées au mieux. C'est aussi un point important. 

« Habiter chez soi » pour « être bien chez soi » est radicalement différent d'un individualisme forcené tel que nous le connaissons trop souvent. Mais nous croyons qu'il faut d'abord « être bien chez soi » pour être ensuite « bien ensemble », avec ses voisins du Béguinage Solidaire et ceux du quartier. 

   

Bien ensemble

Etre « bien ensemble » est un autre pilier de notre pédagogie. Vos premiers voisins partagent les mêmes envies, les mêmes souhaits que vous. L'entraide, la solidarité, la bienveillance permettent de donner du sens à la vie quotidienne, de vivre ensemble de bons moments et parfois les difficultés. C'est aussi très rassurant de savoir que vous avez des voisins prêts à vous donner un coup de main, à vous rendre service avec le sourire. Vous pourrez les remercier autour d'un bon repas que vous aurez préparé ! 

Lors de nos rencontres, les retraités nous posent souvent ces questions « puis-je encore être utile ? », « puis-je encore être aimé ? ». C'est le cœur du projet du Béguinage Solidaire : nous devons retrouver le sentiment de l'appartenance à un groupe, à une histoire, un territoire. Johannes Althusius, un philosophe et théologien allemand, qui était aussi « élu » municipal de sa ville au début du XVIIèmesiècle écrivait joliment que plutôt que d'être des individus, nous sommes des « convives », c'est-à-dire des personnes qui vivent avec d'autres, ce qui permet à chacun d'être mieux protégé, soutenu et de vivre une relation plus forte, donnant du sens à la vie. Retenons d'ailleurs que dans « convive », il y a l'idée de repas partagé, ce qui est l'occasion de moments de fête!

Au-delà de la relation avec les habitants du Béguinage Solidaire, la relation avec le quartier, la commune est importante. Elle se fait naturellement autour du jardin potager-partagé et de la maison commune. Le Béguinage Solidaire est une invitation à la rencontre avec d'autres, jeunes et moins jeunes pour créer des relations dynamiques autour de projets, de transmission de savoirs et de services rendus, d'événements comme les fêtes de quartiers ou de voisins. 

Chacun s'approprie cette démarche à son rythme car il n'y a pas d'obligation formelle. Une personne ayant vécu une longue période de solitude doit pouvoir s'intégrer sans être bousculée, dans une relation de bienveillance et de patience. Nous avons tous quelque chose à partager !  

Vous êtes toujours entourés

Au sein d'un habitat groupé, vous disposez de votre propre logement adapté, évolutif et économique. Ces logements répondent aux nouvelles normes environnementales et assurent un vrai confort de vie.

Le Béguinage Solidaire répond aux besoins de sécurité, de confort et de liberté que demande chacun de nous, tout en permettant de rompre avec les sentiments de solitude ou d'isolement qui trop souvent nuisent à la qualité de vie des séniors.

Libéré de la plupart des contraintes de la vie quotidienne et de l'entretien d'un grand logement, le Béguinage Solidaire est une invitation à pouvoir se consacrer à l'essentiel: être acteur de sa vie et acteur dans la cité à son rythme et selon ses capacités, nouer ou renouer des relations amicales et familiales, être utile aux autres et vivre une solidarité de proximité enrichissante et épanouissante.

 

une image test

Le béguinage solidaire permet de donner du sens aux jours à venir.

 

ligne-separatriceJaune

Un peu d'histoire...

histoire nb

 

Le béguinage est né au Moyen-âge, période de grande ébullition intellectuelle et paradoxalement, de liberté pour les femmes. Dès le XIIème siècle,  des célibataires et des veuves de toutes conditions se regroupent et s'installent dans de petits logements indépendants pour s'entraider, travailler, se protéger mutuellement et prier ensemble. Elles se livrent aussi à des activités charitables.
 

A l'apogée de ce mouvement qui s'est surtout développé en Europe du nord, particulièrement dans les Flandres historiques, 300.000 femmes vivent en béguinages. Des hommes pratiqueront ce type d'organisation mais ils seront moins nombreux.

Le béguinage de Bruges (Belgique)

Il est intéressant de noter qu'à l'époque chaque béguinage écrit ses règles propres et qu'elles peuvent être adaptées. Certains sont des véritables foyers de culture et une réelle fraternité en est le ciment. Dans plusieurs béguinages, de petits jardins agrémentent chaque maison et assurent une part de la nourriture de ces communautés.

Il reste de cette époque de très beaux ensembles architecturaux en Belgique et aux Pays-Bas. Treize béguinages datant principalement du XVIIème siècle, ont été inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Après avoir été restaurés certains sont aujourd'hui habités par des personnes âgées accompagnées de professionnels.
 

picto-collectivites Cette vie d'entraide librement choisie, la possibilité de partager des espaces communs, la présence de jardins fournissant des légumes et des fleurs ont inspiré notre démarche. C'est la raison pour laquelle nous sommes attachés à cette appellation synonyme de solidarité, de sécurité et de liberté. 

 

viadeo beguinage solidaire

 


Soyez participatif ! Faites un DON ici

Contactez-nous

Contact

Veuillez recopier le code suivant
 

Actualités

Charte de vie

Premières « demandes de...

Nous recevons déjà les premières demandes de réservations pour le projet de Montmirail. C'est...
Montmirail

Présentation de l'esquisse...

L'architecte a présenté hier son esquisse architecturale bâtie à partir du cahier des charges...

Les principes de fonctionnement des...

L'arrivée, sous quelques mois, des premiers habitants nous engage à préciser les bases...
MAT_2814

Arrivée de Jean-François Raynaud

Jean-François Raynaud, ingénieur TP et bâtiments a rejoint notre équipe.
conférencebonheur

Une incroyable étude scientifique...

Et si l'on pouvait résumer quelle est la principale source de bonheur au fil des années...
Charte de vie

Premières « demandes de...

Nous recevons déjà les premières demandes de réservations pour le projet de Montmirail. C'est...

NOS BEGUINAGES